Comment l’informatique en périphérie change le réseau en 2019 ?

Avec l’Internet des objets, les appareils connectés se multiplient et la quantité de données recueillies est exponentielle. L’informatique de périphérie, ou l’edge computing, stocke et traite une partie de ces données en périphérie du réseau, c’est-à-dire à proximité de la source. Elle permet ainsi de réduire considérablement le volume de données qui passent par le réseau Internet, entre l’edge et l’autre extrémité, soit le centre de données ou le cloud.

L’informatique en périphérie : en bref

La définition du mot edge varie selon l’usage qu’on en fait. Autrement dit, on pourrait aussi bien parler du edge pour décrire un cellulaire, un ordinateur portable ou tout appareil intelligent qui produit des données, que ce soit une voiture, un capteur de mouvement, un électroménager, etc.
Concrètement, l’informatique de périphérie est utile dans trois circonstances.

1. Stocker les données localement

Lorsque la connexion réseau est faible ou lorsqu’une synchronisation au cloud en continu pourrait nuire au fonctionnement de certains appareils, l’edge computing permet de stocker les données localement. On évite ainsi de perdre des informations sensibles, qui pourront être envoyées au nuage lorsque le réseau sera de nouveau disponible. Il peut aussi servir à envoyer les données à des moments prédéterminés, par exemple, pour acheminer seulement des rapports quotidiens.

2. Réduire le temps de latence

Grâce au edge computing, les données recueillies ne sont pas systématiquement transmises vers un centre de données ou un cloud pour y être analysées, réduisant ainsi considérablement le temps de latence. Il s’agit d’un énorme avantage pour l’analyse des données en temps réel. Dans certains domaines (automobile, financier, manufacturier, etc.), où un délai de quelques fractions de seconde peut faire toute la différence, l’informatique de périphérie s’avère essentielle.

3. Désengorger le réseau

Certains appareils émettent des données en continu. Ces données ne doivent pas nécessairement toutes être acheminées vers le cloud. C’est le travail de l’informatique en périphérie de faire un tri et de transmettre au nuage ou au centre de données uniquement les informations nécessaires. En agissant comme un filtre, l’edge computing permet d’éviter les goulots d’étranglement sur le réseau. Les données qui traversent la bande passante sont réduites, le réseau est désengorgé et la performance, augmentée.

edge computingsource: Intel®

L’importance de l’informatique en périphérie en 2019

L’informatique en périphérie, bien que très liée à l’Internet des objets, est loin de s’y limiter. En 2019 et pour les années à venir, une expansion fulgurante de l’edge computing est évidente.

Les réseaux de diffusion de contenu (CDN <https://ciaratech.com/industries/hyperscale-companies/cdn/>) offrent déjà l’edge computing, ou l’offriront prochainement. Bien qu’ils jouent un rôle majeur dans l’amélioration du temps de latence, leurs avantages seront décuplés lorsqu’ils seront combinés à l’informatique en périphérie.

 Source: Intel Software YouTube Channel 

De plus, les entreprises doivent pouvoir interagir en temps réel avec leurs clients. Dans une ère où tout est instantané, ces derniers veulent être en mesure d’utiliser leurs appareils et leurs applications partout, en tout temps.

Dans le cas de la réalité virtuelle et de la réalité augmentée, une faible latence est d’une importance cruciale. Par exemple, dans une expérience immersive au cœur d’un match sportif ou lorsqu’un médecin traite un patient à distance, le moindre délai peut venir tout gâcher.

La réalité virtuelle ou augmentée au service des entreprises

Contrairement à la croyance populaire, l’utilité des RV/RA est loin de se limiter aux jeux vidéo. Elles peuvent s’avérer essentielles dans plusieurs contextes et de plus en plus utiles pour certaines entreprises.

En médecine, les RV/RA permettent aux étudiants de vivre une formation immersive et aux médecins de traiter certains patients. En entreprise, elles servent à optimiser l’efficacité d’un travailleur, lui permettant d’avoir des informations directement sous les yeux en gardant les mains libres. Un designer peut construire et tester un produit dans un environnement entièrement simulé. Des compagnies utilisent la RA pour tester des produits en développement…

Conclusion

L’edge computing n’est pas en voie de remplacer le cloud, bien au contraire. Les deux sont complémentaires pour optimiser la performance du réseau.

Pour utiliser l’informatique en périphérie à son plein potentiel, il est indispensable d’avoir les bons équipements. Pour ce faire, considérez nos solutions de systèmes évolutifs pour environnement multiserveur qui comprennent de puissants serveurs, comme le ORION RS620Q-G4 de CIARA.

Pour en savoir plus à propos de l’edge computing et de sa mise en application, n’hésitez pas à contacter un de nos experts.

Intel Realité Augmentee Réalité Virtuelle edge computing

Odyze Wright

Odyze Wright

I write about what's interesting and what's not. I write about current and what's not. Lastly, your suggestions are more than welcomed!

View all articles