Les véhicules connectés pavent la voie aux véhicules autonomes

Le marché de la voiture connectée est en pleine expansion. Selon l’analyste principal de Visiongain, il devrait atteindre 42,99 milliards de dollars en 2019. Au cœur de cette croissance fulgurante, la connectivité au réseau mobile est l’élément essentiel pour tous les véhicules connectés, voitures et autres moyens de transports.

Les caractéristiques de la voiture connectée

Les avantages de la voiture connectée se résument essentiellement en deux catégories : la sécurité et le côté pratique.

Une technologie sécuritaire

L’inclusion de capteurs et de caméras tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du véhicule permet l’ajout de plusieurs dispositifs de sécurité. On n’a qu’à penser à un système de détection d’angles morts, un régulateur de vitesse adaptatif ou encore un système de freinage d’urgence.

Le fonctionnement de ces dispositifs est possible grâce à la communication de machine à machine (M2M) entre les différents systèmes électroniques à bord.

Une technologie pratique

Pour améliorer l’expérience du conducteur, les plus récentes voitures sur le marché intègrent un système de navigation GPS précis, un service de musique en continu et le télédiagnostic.

Ces fonctionnalités pratiques nécessitent toutefois une connectivité sans fil. La connexion peut être partagée depuis le téléphone intelligent de l’usager ou intégrée à la voiture grâce à une carte LTE SIM. Si la voiture n’est pas munie d’un système intégré, une autre alternative consiste à brancher dans le port de diagnostic du véhicule (OBD-II) un module qui supporte une carte LTE SIM. Évidemment, les options intégrées incluant une carte SIM requièrent un abonnement mensuel de données auprès d’un fournisseur de télécommunication.


Source: Accenture Digital 

La prochaine génération de véhicules connectés

Les systèmes actuels d’assistance au conducteur ne peuvent réagir qu’aux situations à proximité du véhicule. La prochaine génération de voitures connectées s’appuiera sur le M2M pour étendre la couverture à une zone géographique beaucoup plus grande en utilisant la technologie du V2X (vehicle-to-everything). Le système V2X permet au véhicule de communiquer avec un autre véhicule ou avec une infrastructure fixe, soit respectivement le vehicle-to-vehicle (V2V) et le vehicle-to-infrastructure (V2I).

Grâce au V2V, les voitures se détectent entre elles. Elles ne font pas que se localiser, mais elles perçoivent aussi le comportement des autres. Autrement dit, une voiture qui freine subitement à une certaine distance enverra l’information aux autres qui la suivent pour éviter des collisions potentielles.

De son côté, le V2I permet au véhicule de communiquer avec les différentes infrastructures routières - feux de circulation, panneaux en bordure de route - et les centres de gestion de la circulation. Il en découle une planification de trajet plus efficace, car le trafic causé par une fermeture de route ou un accident est ainsi évité. Puisque le moteur tournera moins souvent au ralenti, une économie de carburant est également à prévoir.

Le V2X et les voies ferrées

Les passages à niveau sont une grande préoccupation à travers la planète pour des raisons de sécurité. Les études démontrent qu’en établissant la communication entre les trains et les véhicules routiers, la sécurité de ces intersections serait renforcée et les risques de collision réduits.

Pour diminuer la fréquence et la gravité des accidents, le projet de recherche exploite à la fois les systèmes V2I et V2V. En effet, par des avertissements sonores et visuels à bord du véhicule, le V2I rappelle aux conducteurs la présence d’un passage à niveau, alors que le V2V avertit qu’un train est en approche.

Les autres avantages pour le transport ferroviaire

Le secteur ferroviaire utilise déjà les technologies émergentes pour accroitre la sécurité des locomotives et wagons, améliorer l’expérience client et optimiser la performance opérationnelle.

La surveillance locale et à distance est améliorée grâce aux capteurs de l’Internet des objets (IoT). Ces derniers exploitent l’analyse du big data pour prévenir les pannes.

Par exemple, des caméras et des outils d’intelligence artificielle back-end peuvent déceler une usure excessive des freins. Ou encore, les capteurs électromagnétiques sur les voies ferrées sont en mesure de détecter les défauts dans le métal avant même qu’une défaillance survienne.

Ces informations permettent un programme d’entretien préventif plus rentable, dans le but de réduire le temps moyen de réparation (MTTR).

Pour les voyageurs, les avantages de la technologie sont nombreux : de meilleures informations sur les itinéraires grâce à la localisation automatisée des véhicules, une billetterie électronique ou du wifi et du divertissement à bord.

La vitesse du réseau 5G en renfort

Pour être efficace, la communication V2X doit se faire en temps réel. Des tests effectués sur une autoroute en Allemagne avec le réseau actuel 4G/LTE ont démontré des temps de latence allant de 100 millisecondes à quelques secondes. En combinant le mobile edge computing aux stations de base existantes, le temps de latence a considérablement diminué, passant à moins de 20 millisecondes. Néanmoins, même une latence inférieure à 20 millisecondes n’est pas suffisante pour le V2X, en particulier pour la prochaine génération de véhicules autonomes.

Selon Jane Rygaard de Nokia, il faut « déterminer le temps nécessaire pour que le message soit transmis entre les capteurs et envoyé jusqu’à l’ordinateur de chaque voiture, puis le temps nécessaire à l’ordinateur pour prendre une décision. Et tout cela doit se faire en moins de temps qu’il n’en faut à un humain pour prendre une décision, soit 2 millisecondes. »

Le réseau 5G générera un temps de latence inférieur à 2 millisecondes et s’adaptera à la croissance exponentielle du nombre d’appareils connectés à l’IoT. L’edge computing, quant à lui, traitera un grand volume de données le plus près de la source, soit à même les antennes 5G.

Ces deux technologies combinées permettront aux véhicules connectés de profiter de tous les avantages du V2X. Elles contribueront également à améliorer la sécurité des voyageurs et l’efficacité opérationnelle dans un avenir proche et lointain.

Iotvsm2m

Source: Peerbits

Conclusion

Le secteur automobile innove sans cesse. Entre les véhicules actuels, ceux connectés de la prochaine génération et les voitures autonomes qui feront certainement partie du paysage d’ici quelques années, les constructeurs automobiles ont plusieurs défis à relever.

Pour demeurer pertinents dans le marché, ils doivent pouvoir compter sur la plus récente technologie. Nos stations de travail KRONOS évolutives et nos serveurs GPU TITAN peuvent traiter de grandes simulations et modélisations complexes, vous permettant de concevoir en temps réel pour optimiser votre fabrication, réduire la gestion de votre chaîne logistique et vos frais généraux. Pour plus d’informations, consultez un expert CIARA spécialisé dans le secteur automobile.

automobile 5G informatique en périphérie connectivité V2X transport ferroviaire voiture autonome véhicules connectés

Odyze Wright

Odyze Wright

I write about what's interesting and what's not. I write about current and what's not. Lastly, your suggestions are more than welcomed!

View all articles